top of page
Sarah_Portrait.png
Benoit_Portrait.png
MOÏSE ASHINI.png

SARAH ROUSSELOT ST-ONGE

Coordonnatrice terrain  • Volet Documentaire

BENOIT KANAPÉ

Coordonnateur terrain • Volet Expédition

MOÏSE ASHINI

Conseiller • Consultant terrain

Après avoir étudié en sciences humaines et en soins infirmiers, Sarah Rousselot St-Onge a récemment entrepris d’effectuer un retour aux sources en allant passer plus de temps dans l’arrière-pays — ou Nutshimiu — de manière à renouer avec son identité et son sentiment d’appartenance à la nation innue. Aujourd’hui, elle souhaite contribuer de diverses manières à la transmission de sa culture, à la préservation de sa langue, l’innu-aimun, et à la mise en valeur de son territoire ancestral, le Nitassinan. Humaniste de nature, elle croit que le rapprochement et la réconciliation entre autochtones et allochtones passent par l’ouverture, le partage et la création de projets communs. Mamu (ensemble) est son mantra.

Bûcheron depuis l’âge de 18 ans, Benoit Kanapé a travaillé au déboisement pour la construction de nouvelles lignes de distribution chez Hydro-Québec. Originaire de Pessamit, il a vécu pendant 10 ans à l’extérieur de sa communauté avant de revenir sur son territoire natal. Passionné par la nature depuis son enfance, il a reçu de ses grands-parents les enseignements de l’innu-aitun, qu’il pratique encore aujourd’hui. Depuis un an, il travaille à la Station Uapishka, où il adore faire découvrir son territoire, sa culture et sa musique aux gens qu’il rencontre. Pour lui, le Nitassinan est un lieu sacré dans lequel il aspire à trouver la sérénité et l’équilibre.

Retraité du corps de police de la Sûreté du Québec, Moïse Ashini est un membre impliqué de la communauté innue de Pessamit. Il œuvre actuellement comme coordonnateur du projet Uetshu à la Station Uapishka, un programme de développement et d’insertion socioprofessionnelle destiné aux jeunes de sa communauté. Co-fondateur de l’association Les chasseurs de Pessamit, il collabore à différents projets de recherche portant sur le nomadisme et l’occupation ancestrale du Nitassinan, menés par l’Université Laval. Fier de ses racines autochtones, il a pour quête la transmission de la culture, des savoirs traditionnels et de l’histoire des Innus de Pessamit.

bottom of page